ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 3/2 - 2009  - pp.98-100  - doi:10.1007/s11839-009-0130-4
TITRE
Cancer et grossesse: aspects épidémiologiques et thérapeutiques

TITLE
Cancer during pregnancy: epidemiological and therapeutic considerations

RÉSUMÉ

La nécessité de débuter une chimiothérapie pendant une grossesse est un événement rare. La décision de débuter une chimiothérapie dépend de la substance utilisée, de son mécanisme d’action, de la durée d’exposition du foetus à la substance et de l’age gestationnel au moment de l’exposition. Il faut, en effet, connaître le potentiel de mutagénicité des médicaments utilisés, et donc le risque pour l’enfant, sans compromettre ni la vie ni la santé de la mère. Ce problème se pose essentiellement pour les cancers du sein, les leucémies et les lymphomes. Le moment le plus critique pour la grossesse et pour le foetus est le premier trimestre, moment de l’organogenèse; les substances les plus souvent associées au risque de malformations sont les antimétabolites. Par ailleurs, la chimiothérapie peut avoir une toxicité directe chez l’enfant exposé in utero; la myélosuppression est la toxicité la plus répandue et peut induire des infections ou des hémorragies foetales. Quant aux risques à long terme (de cancer sur la fertilité, sur le développement intellectuel de l’enfant, etc.), ils sont encore mal connus et doivent faire l’objet d’études prospectives et d’enregistrement des cas au sein de registres.



ABSTRACT

Having to start chemotherapy during pregnancy is a rare event. The decision to proceed with this treatment depends on the drugs used, how long the foetus will be exposed to them and the gestational age at the time of exposure. It is important to know the mutagenicity potential of the chosen medicine, and consequently, the risk for the child, without putting the mother’s life or health at risk. This issue mainly involves breast cancer, leukemia and lymphoma. The first trimester of pregnancy is the most critical period for the foetus, as this is when organogenesis occurs. Antimetabolites are the drugs most linked with the risk of malformation. In addition, chemotherapy may have a directly toxic effect on the foetus in utero. Myelosuppression is the most common of these, causing infections and/or foetal haemorrhage. The long term risks of cancer on fertility or the child’s intellectual development are still not well known and must be included in prospective studies, as well as being recorded in a specific data file.



AUTEUR(S)
P. PAUTIER

MOTS-CLÉS
Grossesse, Épidémiologie, Chimiothérapie

KEYWORDS
Pregnancy, Epidemiology, Chemotherapy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (55 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier