ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 3/4 - 2009  - pp.232-240  - doi:10.1007/s11839-009-0154-9
TITRE
L’enfant en fin de vie: enjeux de l’intersubjectivité

TITLE
The dying children: stakes of the intersubjectivity

RÉSUMÉ

Les recherches portant sur le vécu de l’enfant en fin de vie sont peu nombreuses. Plusieurs raisons expliquent ce fait: une clinique extrême sur laquelle il n’est pas aisé de théoriser, la difficulté de saisir par la seule parole les éprouvés de l’enfant mourant, l’inefficacité des approches quantitatives. Aucune méthode descriptive ne peut appréhender la subjectivité complexe de son positionnement, lequel se construit dans l’interaction directe avec les autres, famille, soignants, institution de soin. Restitués dans le contexte relationnel qui est le sien, les paroles et les actes de l’enfant en fin de vie dévoilent les enjeux de l’intersubjectivité, comprise comme une réalité psychique commune au sein de laquelle se déploie toute la complexité des liens conscients et inconscients qui unissent adultes et enfants. Seule l’étude approfondie du cas individuel permet de saisir l’incidence de l’intersubjectivité dans cette situation limite: ainsi du petit François, âgé de cinq ans et atteint d’une leucémie aiguë en phase terminale, dont l’attitude en fin de vie a été influencée par les pratiques de l’équipe soignante, ainsi que par l’absence de sa mère lors des derniers mois de sa vie.



ABSTRACT

Research relating to feelings of the dying children is very few. No descriptive method can apprehend the complex subjectivity of its positioning, which is built in the direct interaction between the children, the family, and the care givers. The words and the acts of the dying children reveal the stakes of the intersubjectivity, understood as a common psychical reality within which spreads all the complexity of the conscious and unconscious bonds linking adults and children. Only the study of the individual case permits to seize the incidence of the intersubjectivity in this situation: thus the attitudes of dying Francois, 5 years old, were influenced not only by the practices of the medical team, but also by the absence of his mother during the last months of its life.



AUTEUR(S)
D. ALBARRACIN

Reçu le 30 juin 2009.    Accepté le 15 septembre 2009.

MOTS-CLÉS
Enfant, Famille, Fin de vie, Intersubjectivité, Soignants

KEYWORDS
Care givers, Dying children, Family, Intersubjectivity

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (135 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier