ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 5/4 - 2011  - pp.235-239  - doi:10.1007/s11839-011-0344-4
TITRE
Enjeux éthiques de la relation médecin-patient dans les essais cliniques de phase I en cancérologie

TITLE
Ethical stakes of the relation patient-physician in phase I clinical trial with patients in oncology

RÉSUMÉ

La phase I tient une place toute particulière dans la recherche clinique de par les questionnements éthiques, maintes fois débattus, qu’elle soulève. Premiers essais réalisés chez l’homme, l’objectif scientifique principal des essais cliniques de phase I est d’évaluer la tolérance d’un nouveau médicament sans rechercher directement un bénéfice thérapeutique chez le malade qui y participe. Ces traitements visent donc à étudier la pharmacodynamique ainsi que la toxicité éventuelle du médicament, et non son efficacité. Dans le domaine de la cancérologie, les essais de phase I sont proposés à des patients pour lesquels on est certain qu’aucun autre traitement actif n’est disponible. Ces malades acceptent souvent de participer à ces essais sans en avoir compris clairement le but et en gardant l’espoir d’en tirer un certain bénéfice. Du côté du patient, toute intervention sera presque toujours préférable à l’abstention. Quant au médecin, l’espoir d’un bénéfice individuel réel pour le patient reste faible mais parfois présent, et les impératifs de soins et de recherche sont décrits comme pouvant être en conflit. L’information donnée au malade dans ce cadre pourrait prêter à confusion et ne permettrait donc pas, selon certains professionnels, d’obtenir un consentement réellement éclairé. Dans ce contexte, il est essentiel de s’interroger sur les enjeux éthiques de l’inclusion dans ces essais et de se pencher sur les espoirs, fantasmes, malentendus qui soustendent alors la dynamique de la relation médecin-patient.



ABSTRACT

Phase I trials take a key function in clinical research because of the ethical questions that raise as the first trials on human person, the principal scientific purpose of phase I clinical trials is to evaluate the tolerance of a new medication without looking for a therapeutic benefit for the participant patient. This treatments test pharmacodynamic and toxicity of a new molecule and not its efficiency. In oncology, phase I clinical trials are proposed to patients for whichnovalidated treatments are available. This patients often accept to participate this clinical trials without clearly understanding the purpose, keeping hope to have a benefit. For them, each trial will be preferable to abstention. And for the oncologist, the hope of individual benefit for the patient is low but sometimes existing. Imperatives of care and research might be conflicting. The patient information about the clinical trials might be confused and would not, according to some professions, allow to obtain a fully clarified consent.



AUTEUR(S)
A. IMBERT

Reçu le 31 août 2011.    Accepté le 12 octobre 2011.

MOTS-CLÉS
Cancer, Recherche clinique, Relation soignant-soigné, Consentement

KEYWORDS
Cancer, Clinical research, Patient-caregiver relashionship, Consent

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (245 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier