ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/1 - 2012  - pp.50-58  - doi:10.1007/s11839-012-0360-8
TITRE
Psychologie et sophrologie en oncologie: les voies d’un possible travail d’articulation

TITLE
Psychology and relaxation therapy in oncology: a possible complementary work

RÉSUMÉ

La sophrologie occupe une place de plus en plus importante parmi les pratiques qui se développent au sein des soins de support en oncologie. À partir d’un dispositif pluridisciplinaire (psychologie clinique, psychologie sociale et sophrologie), nous avons souhaité éclairer l’expérience du recours à la sophrologie et l’inscription potentielle de ce type d’offre de soins de support en oncologie. L’analyse de données recueillies auprès de patients met en évidence que la sophrologie permet de « suspendre » pour un moment le temps de la maladie en permettant une baisse des tensions et en favorisant une centration sur les dimensions du bien-être. La présentation de vignettes cliniques (psychooncologue et sophrologue) met en évidence le travail d’articulation qui peut opérer dans la prise en charge des patients. Les fonctions, le cadre et les limites possibles de ce travail d’articulation sont discutés.



ABSTRACT

Relaxation therapy (sophrology) is playing an increasingly significant role among developing supportive care practices in oncology. With a multidisciplinary approach (clinical psychology, social psychology and relaxation therapy) we aim to increase awareness of the use of relaxation therapy and the potential endorsement of this type of supportive care in oncology. Analysis of data collected from patients highlighted that relaxation therapy allows time to be momentarily “suspended”, by reducing stress and focusing on centering the dimensions of well-being. The introduction of clinical case reports (from psycho-oncologists and relaxation therapists) highlights the joint collaborations that can be used in the management of patients. The functions, the scope and the potential limitations of these joint collaborations were discussed.



AUTEUR(S)
E. DUDOIT, E. LHEUREUX, L. DANY, F. DUFFAUD

Reçu le 15 octobre 2011.    Accepté le 2 février 2012.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (151 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier