ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 8/1 - 2014  - pp.52-58  - doi:10.1007/s11839-014-0458-2
TITRE
L’intégration de la psycho-oncologie dans les formations en cancérologie. Les recommandations de la Société Française de Psycho-Oncologie (SFPO)

TITLE
The integration of psycho-oncology in cancer care training. The guidelines of the French Society of Psycho-Oncology (SFPO)

RÉSUMÉ

À l’heure d’une reconnaissance croissante des enjeux des prises en charge psychologiques en cancérologie, le XXXe Congrès de la Société Française de Psycho-Oncologie s’est consacré à la formation des acteurs de la discipline. Les avancées de la cancérologie et ses impacts sur la pratique clinique, les demandes des patients et de leurs proches, les attentes des équipes médicales et soignantes envers les professionnels de santé mentale nécessitaient de se pencher sur le contenu des formations à la psycho-oncologie, pour les psychologues comme pour les médecins et soignants. Élaborées dans le cadre d’un groupe pluridisciplinaire, ces recommandations s’appuient sur l’expertise professionnelle et l’analyse de la littérature. Ces recommandations concernent tous les acteurs de la cancérologie, fidèles en cela à la multidisciplinarité soignante autour du patient, mais visent néanmoins au respect de chaque identité professionnelle dans le cadre d’un exercice professionnel pluridisciplinaire. Elles soulignent l’importance d’associer à une formation initiale une réelle démarche de formation continue. Pour les psychologues, une formation solide en psychopathologie est nécessaire, permettant l’exercice d’un soin psychique quels que soient le terrain et les situations rencontrées. Une actualisation permanente des connaissances en cancérologie est aussi indispensable, pour garantir la bonne compréhension de l’expérience traversée par le patient et l’intégration de certains enjeux spécifiques au cancer (décisions thérapeutiques, observance…). La formation des psychologues et des psychiatres doit préparer à la caractéristique fondamentale de la psycho-oncologie : le travail en équipe multidisciplinaire. Elle devrait également décliner les quatre axes de leur exercice en oncologie : mission clinique de soins, travail institutionnel, enseignement et recherche. Sont aussi abordés dans ces recommandations les incontournables de la prise en charge psychosociale des patients par les médecins ou les soignants, en particulier dans les domaines du repérage de la souffrance psychique et de la vulnérabilité et dans celui de la formation à la communication soignant-soigné.



ABSTRACT

As a result of medical progress in cancer treatments, psychosocial care-related aspects also need to be further developed in order to answer growing requests of patients and their families, as well as to deal with oncological healthcare teams greater expectations from mental health specialists. Improving knowledge in psycho-oncology practice among all professionals working in onco-hematology can help to bridge this gap, and this goal can be achieved through the implementation of training. With this aim, the 30th Congress of the SFPO brought together a multidisciplinary expert group for defining psycho-oncology training guidelines based on professional expertise and analysis of literature. All healthcare professionals working in oncological settings are concerned — psychologists, psychiatrists, doctors and nurses; however, each professional has their unique duties, and training can help to identify and clarify their specific role in psychosocial care. Training has to include the specific issues of multidisciplinarity and to be both initial and continuous. For instance a solid training in psychopathology is revealed as a main requirement for psychologists, enabling delivery of well-structured psychological interventions regardless of the specific aspects of each situation. Keeping an up-to-date information level concerning the progress made in cancer treatments is also stressed by these guidelines and so it is the adjustment to the multiple constraints of cancer care organization in order to make psychological care available for all the patients. Training of psychologists and psychiatrists should assure four main axes: clinical practice, institutional work, teaching and research. These guidelines also establish recommendations for training of other healthcare professionals, more precisely about communication skills and screening for patients’ psychosocial needs, distress and vulnerability.



AUTEUR(S)
S. DAUCHY, M.F. BACQUÉ, S.M. CONSOLI, C. DURDUX, F. ELLIEN, H. ESPÉROU, L. FILLION, S. PUCHEU, M. REICH, N. BENDRIHEN

MOTS-CLÉS
Recommandations professionnelles, Formation, Psychologues et psychiatres en oncologie, Communication, Oncologues, Soignants

KEYWORDS
Professional guidelines, Training, Psychologists and psychiatrists in oncology, Communication, Oncologists, Careers

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (134 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier